M.  Christophe Kerrero, le recteur de l'académie de Paris, a annoncé sa démission dans une lettre adressée aux personnels de l'académie. Cette décision fait suite à l'échec de son projet de réforme des classes préparatoires, visant à introduire plus de mixité sociale. Dans sa lettre, M. Kerrero exprime son départ à un moment où l'École fait face au doute, soulignant la nécessité d'une mobilisation de tous les acteurs. Il part satisfait du travail accompli, rappelant la fragilité des réalisations humaines et le fait que ce qui est acquis un jour peut disparaître le lendemain.

La réaction du ministère de l'Éducation nationale a été de prendre acte de cette démission, saluant l'engagement de M. Kerrero en faveur de la mixité sociale et assurant la poursuite des projets qu'il a initiés en faveur de l'égalité des chances. 

La décision de démission a été précipitée par le maintien de quatre classes préparatoires parisiennes par la nouvelle ministre de l'éducation nationnal, perçu comme un désaveu de la politique de M. Kerrero visant à fermer ces classes pour des raisons de mixité sociale et de non-occupation des places financées.

Cette situation est décrite comme "la goutte d'eau qui a fait déborder le vase" pour M. Kerrero, selon un proche cité par Le Parisien. Le ministère a évidemment réaffirmé son soutien aux mesures prises par M. Kerrero pour soutenir les élèves en termes de promotion et de mixité sociale, assurant leur réalisation complète. Nous verrons ce qu'il en sera.

--
Dernière mise à jour :