1 - Alimentation en eau du four vapeur

Si l'on considère les circuits d'eau pour alimenter en vapeur, à circuit ouvert, directement brancher à l'eau:

- Miele propose l’alimentation directe à l’eau sur les 2 formats de fours, 45 cm de hauteur et 60 cm de hauteur. Ils le font payer par contre!

- Chez V-ZUG, seul le 45 cm de hauteur peut être en branchement direct: Combi Steam XSLF

Circuit fermé, alimentation en eau via un réservoir dans le bandeau:

- V-ZUG, présent dans tous les modèles (deux fours 60cm et un four de 45 cm de hauteur), un réservoir d'eau unique niché à droite du bandeau de commande. Une fois la cuisson terminée, et l'eau contenue dans la chaudière refroidie, elle est pompée à nouveau dans le même réservoir qui alimente. Donc, pour ne pas gaspiller d'eau, il faut "doser" la quantité selon l'usage. Le popmpage de l’eau est plutôt silencieux

- Miele est plus évolué à ce sujet, chaque enceinte, même en circuit fermé possède une évacuation d'eau résiduelle sur la sole. Et surtout, tous les fours possèdent 2 réservoir dans le bandeau télescopique, un pour l'alimentation en eau, un pour l'évacuation. De plus, cela amène un autre petit atout, en fin de cuisson, il n'y a pas de dégagement désagréable de vapeur quand on ouvre la porte.

2 - Miele vs VZug : les Performances

 

Si l'on considère les fours de 45 cm de hauteur, qui font autour de 50L de cavité, les 2 marques se valent niveau performances. En mode vapeur, chez VZug, on règle au degré près de 30°C à 100°C. Chez Miele, petite subtilité, on est en mode vapeur de 40°C à 100°C par incrément de 5°C. Si l'on veut du degré près, il faut aller sur le mode sous vide étagé de 45°C à 90°C.

Au niveau des 60 cm de hauteur, le VZUG reste meilleur, de par la taille de sa cavité (56L), plus petite que celle de chez Miele (68L). V-ZUG fait du degré près de 30°C à 100°C depuis 2015. Nous attendons le nouveau Miele qu'on met en expo à la rentrée pour confirmer qu'ils ont rattrapé ce retard. Mais la collection de l'année dernière avait de la vapeur par incrément de 5°C. Ce qui est crédible vu la taille de l'enceinte.

En parlant de taille, cela ne fait pas trop de différences en réel, car les 2 enceintes sont presque aussi hautes, et de toute façon, on ne pourra mettre un cochon entier dedans... C'est important car les gens se focalisent trop sur des données numériques, alors qu'au final, si l'on compare la taille des grilles, et lèchefrites, elles sont presque identiques...

3 - Le design du Miele ou du Vzug

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas.
Les suisses  de Vzug ne laissent pas trop le choix, c'est Noir Miroir, ou noir miroir... Une seule finition qui doit plaire.  On a la possibilité d'avoir des versions avec poignée escamotable, mais ce n’est pas très beau...


Chez Miele, il y a plus de choix et finalement 7 finitions possibles.

gamme-miele-vitroline-DGC7660.jpg

La gamme PureLine avec une façade de four Noir et poignée et autour de la poignée en Inox). C’est la finition de base.

La gamme VitroLine qui existe en verre Noir, verre Blanc, ou verre Gris Graphite (plutôt gris moyen en fait), avec poignée assortie. Cette gamme coute 200€ à 300€ supplémentaires.

La gamme ArtLine qui existe en verre Noir, en verre Blanc, ou en Gris Graphite. C’est une gamme de four sans poignée, avec ouverture par pression d'un bouton, et ouverture auto en fin de programme. C’est également 200€ à 300€ supplémentaires qu’il vous faudra payer.

 

4 - Combinaisons d'appareils

 

Sur ce point l’avantage est pour Miele, car il y a beaucoup plus de profondeur de gamme, donc des possibilités plus importantes.
Par exemple, au niveau des micro-ondes, Zug n'a que du combiné micro-ondes, Miele a tous les types d’appareils. Il existe une cave à vin Miele de 45 cm de hauteur (made in Liebherr), qui n’existe pas chez VZug (qui s'alimente pourtant aussi chez Liebherr en cave...).

 

5 - "Philosophie" des grandes marques

 

Le point le plus important à mon sens.
Parce que bon, il faut bien comparer les produits, mais les différences de performances sont quand même homéopathiques, tant les produits sont exceptionnels.

 

Je possède depuis 8 ans un ensemble KitchenAid Four Pyrolyse + four Combiné vapeur de 45 cm à 3500 € l’ensemble. C'est un combo qui marche bien mais qui est vraiment nul à côté des Miele et Vzug, même s'il y a de quoi se faire plaisir avec KitchenAid.

Voyons ce qu’implique l’achat d’un four Vzug par rapport à l’achat d’un four Miele.

 Four combiné vapeur Vzug

Avec les suisses, on n'y va pas par 4 chemins, une fonction sert un usage bien spécifique. Je vous propose de voir quelques exemples via les fonctions du four.

 

Programmes Air Chaud + vapeur chez V-ZUG

La quantité de vapeur est gérée électroniquement, mais dans tous les cas garantira une saturation relativement importante en vapeur, même à haute température.
En français, cela veut dire que si vous avez une pièce à rôtir, relativement grasse, avec la saturation importante de vapeur (là, chez V-ZUG, pas le choix), la vapeur fera que les graisses diminueront peu. Alors que la rôtisserie chercherait plutôt à réduire les graisses et les caraméliser. Si je fais un gigot d'agneau dans mon four VZUG, je ne choisirai donc pas air chaud + vapeur, mais plutôt Air chaud humide. Il faut donc connaitre son four et ses fonctions.

 

Fonction exclusive chez V-ZUG, CuisinerPro.
C’est une fonction formidable pour le pain et toutes les pâtes levées. Les suisses sont friands (pas fait exprès) de plats en croûte, tourtes, rôtis feuilletés, etc... Cette fonction est en fait difficile à appliquer en mode manuel. Le principe est de produire beaucoup de vapeur pendant la montée en température, pour permettre à la pâte de lever, et de faire ressortir son beurre en surface (plus jamais besoin de mettre de l'œuf au pinceau). Une fois arrivé à température, souvent haute aux alentours de 200°C, la vapeur se coupe (on n'ouvre surtout pas l'enceinte) et le programme se poursuit en air chaud. C'est un programme qu'ils utilisent beaucoup en démo, car il est exclusif, le résultat est vraiment bluffant...

 

Au niveau programmes auto, V-ZUG propose un menu qu'ils appellent EasyCook (qui vient en plus des menus spécifiques aux recettes fournies). Il est très pratique, on part de l'aliment que l'on veut cuire, puis il propose différentes fonctions, que ce soit seulement en vapeur, en combiné, à la sonde, déjà marqué à la poêle ou non.

 

Miele: le grand écart

Chez Miele, on a du tout automatique extrêmement poussé.

Par exemple, si vous allez dans carottes, vous aurez plusieurs types de carottes. Puis plusieurs coupes de carottes. Et il demandera tout de même à la fin si l'on veut une finition plutôt al dente ou plutôt tendre via une frise. Cela reste très simple d'utilisation.

On pousse ce mode auto encore plus loin, en proposant la cuisson simultanée de 3 aliments en automatique. On rentre sur le bandeau de commande les 3 aliments, quels qu'ils soient. On programme tout, et il n'y a plus qu'à suivre les instructions du four à l'écran.
Sur le marché, il n'y a rien de plus poussé en terme de mode automatique.

Puis chez Miele, on a du tout manuel extrêmement poussé. Tout est réglable. Surtout, la saturation en vapeur en mode combiné. C'est bien, très bien pour les personnes habituées au four. Par contre, il y a un temps de prise en main, même s'il peut être raccourci via l'achat de multiples livres de recettes dispos chez Miele. La programmation manuelle plus complète reste donc plus longue que chez VZug.

 

Comparatifs des modes d’utilisation de four

Vzug demande de connaitre ses programmes préréglés pour réussir parfaitement ses plats. Le four combiné vapeur Miele possède un mode manuel et un mode automatique relativement simple et facile d’accès.
Miele est très précis en mode manuel et devient un excellent partenaire culinaire des que l’on maitrise son four. Les modes automatiques demande plus de temps dans les menus pour spécifier chaque plat. Comme je le disais, deux philosophie différentes.

 

6 - Comparatifs des bandeaux de commandes.

Chez Zug, on peut se servir uniquement du bouton rotatif central, et l'on a un bandeau d'accès aux fonctions essentielles sur la droite, avec boutons sensitifs.

Notez que ce bandeau changera en 2020, Zug passera aussi à la mode du four-smartphone, tout sensitif.

Chez Miele, on a 2 bandeaux principaux

Le bandeau DirectSensor qui est le bandeau des modèles de base. Il est très pratique. En fait, on gagne beaucoup d'opérations avec les touches d'accès direct en haut du bandeau.

- M Touch: bandeau tablette tactile, très simple d'utilisation, et très réactif, le meilleur bandeau tactile du marché (beaucoup de fours en proposent dans d'autres marques, ils sont lents et peu réactifs)

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, la différence entre ces deux appareils est vraiment minime pour le cuisinier. C’est une question de feeling et j’espère vous avoir apporté suffisamment de contenu pour comprendre les fours combiné vapeur de ces deux marques et être satisfait de votre futur achat.

Si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça (dès la rentrée !)


--